Intentions de prières

 

 
L'eglise est fermée du 01 octobre au 15 avril
 
 

Saint Vorles fêté le 16 juin

"La fête de la Saint Vorles" sur RCF en podcast le 9 juillet 2014

Programme 2017 des activités de l'association et de la confrérie Saint Vorles.

Kermesse, fête de Saint Vorles, Visite du couvent des Carmélites de Châtillon sur Seine et Semaine musicale de Saint Vorles

Bénédiction de la croix du Mont Roussillon

Plus d'information ici

Origine de Saint Vorles

Né vers l'an 530 on suppose à Marcenay, saint Vorles était issu d'une noble famille. On disait que son père appartenait à la lignée des premiers rois de Bourgogne. Nous ne connaissons pas le nom des parents de saint Vorles mais il est permis de supposer que ses parents avaient une vie chrétienne et pure et que sa mère était un modèle de vertu.

Saint Vorles alla à Dijon pour ses études et porta beaucoup de ferveur à la méditation des choses du ciel. Il mettait toute son application à suivre les commandements du Seigneur. Il fut ordonné prêtre par le Saint évêque Tétric qui désirait confier à Vorles un poste distingué mais ce dernier refusa et fut envoyé en mission à Marcenay.

 

A une époque où tout le monde donnait de l'importance à la naissance et à la fortune et où la pauvreté était un déshonneur, Dieu donna l'exemple d'un prêtre qui ayant une fortune et un rang de prestige choisit la pauvreté volontaire ainsi que renoncement à soi même.

De pareils vertus ne passèrent pas inaperçues, la renommée de saint Vorles se répandit et le roi Gontran décida de rendre visite au curé de Marcenay.

 

Lors de sa viste à saint Vorles, le roi Gontran fut témoin du miracle de Plaines

 

 

 

source : Pascal Kauffmann

 

___________________________________________________________________________________________________________

LETTRE ENCYCLIQUE LAUDATO SI’ DU SAINT-PÈRE FRANÇOIS SUR LA SAUVEGARDE DE LA MAISON COMMUNE

"193 Nous savons que le comportement de ceux qui consomment et détruisent toujours davantage n’est pas soutenable, tandis que d’autres ne peuvent pas vivre conformément à leur dignité humaine. C’est pourquoi l’heure est venue  d’accepter une certaine décroissance dans quelques parties du monde, mettant à disposition des ressources pour une saine croissance en d’autres parties. Benoît XVI affirmait qu’«il est nécessaire que les sociétés technologiquement avancées soient disposées à favoriser des comportements plus sobres, réduisant leurs propres besoins d’énergie et améliorant les conditions de son utilisation »"

http://www.catholique-dijon.cef.fr/index.php?page=article&idarticle=1327

Pdf de l'encyclique